Séminaire « Archivo y edición digital » – 24 novembre 2017

Le séminaire animé le 24 novembre 2017 par Elena de Lorenzo Álvarez (directrice de l’Instituto Feijoo de Estudios del Siglo XVIII et profesor titular de l’Université d’Oviedo, Espagne) et par Santiago Arroyo Serrano (doctorant de l’Université de Salamanque, Espagne) avait pour but de sensibiliser aux ressources numériques en lien avec l’archive. Comment se servir de ces outils pour alimenter notre recherche et pour pouvoir, ensuite, mieux la diffuser ?

Elena de Lorenzo a ainsi pu présenter divers outils précieux pour tous ce qui mènent des recherches portant sur l’Espagne, comme par exemple :

  • Google et Google Books
  • Dialnet
  • Corde (Corpus Diacrónico del Español)
  • Crea (Corpus de Referencia del Español Actual)
  • Dictionnaires historiques (comme par exemple le Diccionario de Autoridades, édité à partir de 1726 et entièrement numérisé)
  • Page des ISBN espagnols
  • PARES (Portal de Archivos Españoles)
  • BNE (Biblioteca Nacional de España)
  • TESEO (catalogue des thèses soutenues en Espagne)
  • REBIUN (Red de Bibliotecas Universitarias)
  • Catálogo colectivo del Patrimonio Bibliográfico Español
  • Biblioteca Virtual de Prensa Hispánica
  • Hemeroteca Nacional (qui dépend de la Bibliothèque Nationale d’Espagne)

Elle a par ailleurs souligné l’importance de croiser les recherches et de ne pas se limiter à une ville, une région ou un pays, certaines archives ayant pu être disséminées dans le monde entier.

Santiago Arroyo a quant à lui axé son intervention sur la diffusion de la recherche. Il a donc présenté des fondations et des centres qui promeuvent la recherche, en insistant également sur l’importance des réseaux académiques et sociaux (Academia.edu, Facebook, Twitter) pour donner à connaître sa recherche à plus grande échelle et pour lui donner une dimension et une accessibilité, une visibilité plus large.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.